Comment améliorer votre souplesse corporelle ?

La souplesse, intrinsèquement liée au corps humain, revêt une importance capitale. Elle englobe la capacité de nos muscles et articulations à s’étirer sur une vaste amplitude, influençant directement notre mobilité et notre posture. Les exercices de souplesse sont un moyen privilégié pour cultiver cette qualité. Ils sont également essentiels pour maintenir une bonne condition physique, prévenir les tensions musculaires et les douleurs articulaires.

La complexité inhérente à la notion de souplesse

La souplesse correspond à la capacité physique de réaliser des mouvements musculaires sur une large amplitude. Cela améliore la gamme de mouvement des articulations pour des actions plus étendues. En général, il existe deux types de souplesse :

En parallèle : Comment choisir le meilleur chirurgien orthopédiste à Paris ?

Souplesse générale

Elle favorise la fluidité gestuelle en mobilisant les systèmes musculaires et articulaires, sans viser des amplitudes extrêmes. Elle améliore la condition physique, assure le confort dans les activités quotidiennes et prévient les problèmes comme les douleurs lombaires.

Souplesse spécifique

Son objectif est d’atteindre des amplitudes exceptionnelles en mobilisant les mêmes structures. Ces niveaux de mouvement sont adaptés à chaque activité sportive spécifique. Pour en savoir plus, allez sur le site de l’éditeur.

Sujet a lire : Est-ce que c'est possible de vivre avec une personne guérie du COVID-19 ?

Les différents types d’exercices de souplesse

Les exercices de souplesse englobent différentes modalités d’étirements, dont les étirements statiques, dynamiques et PNF. 

  • Les étirements statiques consistent à allonger un groupe musculaire jusqu’à son amplitude maximale. Cependant, ils peuvent temporairement réduire la performance musculaire à court terme.
  • Les étirements dynamiques comprennent des mouvements qui s’étendent sur toute l’amplitude maximale des articulations. Elles préparent les muscles aux cycles étirement-détente et pouvant améliorer la force, la puissance et d’autres capacités.
  • Les étirements PNF combinent des étirements statiques avec des contractions isométriques pour favoriser le relâchement musculaire. Cependant, ils sont moins utilisés dans les échauffements en raison de leur inconfort et des risques

Quelques exemples d’exercices de souplesse 

Faire des exercices ciblant chaque groupe musculaire joue un rôle crucial dans le maintien de la souplesse et de la mobilité corporelle. Pour assouplir les muscles du dos, la posture de l’enfant est recommandée. On se positionne en quadrupédie, puis s’assoit sur les talons tout en expirant, étirant les bras vers l’avant. 

Les muscles abdominaux peuvent bénéficier de la posture du Cobra. On s’allonge face contre terre puis en poussant la poitrine vers l’avant tout en inspirant. Le psoas, souvent tendu, peut être assoupli en prenant appui au sol avec une jambe. Ensuite, en appui sur le genou et l’autre sur le pied, on avance le bassin vers l’avant.

Les quadriceps, fessiers, ischiojambiers, mollets, triceps et épaules peuvent être travaillés avec des mouvements spécifiques d’étirement et d’assouplissement. En incluant ces exercices dans votre routine, vous pouvez améliorer votre flexibilité et réduire les tensions musculaires. Cela favorise une meilleure posture et une performance physique accrue.

Qu’il s’agisse de sports, d’activités quotidiennes ou de simples bienfaits pour la santé, ces exercices offrent un moyen efficace d’entretenir le corps dans son ensemble.